Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publié le par Brigitte et Bernard

Le Domaine de Certes est situé sur le Delta de Leyre, rencontre entre la terre et la mer, l’eau douce et l’eau salée. Il s’étire sur près de 400 hectares sur les communes d’Audenge et de Lanton en formant une vaste mosaïque de digues, 150 hectares de réservoirs à poissons et de prairies humides, des terres agricoles, des boisements de feuillus et de résineux sur lesquels se pressent en toutes saisons de très nombreux oiseaux migrateurs.(net)

Balade sur le sentier du ittoral
Balade sur le sentier du ittoral
Balade sur le sentier du ittoral
Balade sur le sentier du ittoral
Balade sur le sentier du ittoral

 Depuis le château de Certes, un sentier du  littoral serpente le long de la digue. Une série de bassins géométriques se dévoilent au promeneur. on gagne ensuite le point le plus au sud du domaine, qui offre une vue imprenable sur  la dune du Pilat. Puis le chemin passe parmi des lacs et des  tonnes très fréquentés par les chasseurs. Ici la quiétude des lieux, est un véritable paradis pour les oiseaux ! Le sentier bifurque plein est pour rejoindre bassins et prés-salés. Toujours sur la digue, le chemin rejoint la plage près du bourg de Lanton, dominé par le clocher de l’église. Enfin une piste cyclable nous conduira au château de Certes.

La balade nous amène  à contourner des bassins géométriques.créés autrefois pour la saliculture. Aujourd’hui, ils servent à la pisciculture. Vers 1950, on y pêche 300 kg de poisson par hectare et par an. Cette activité a employé jusqu’à 70 personnes ! Certains bassins, peu profonds, sont le terrain de pêche favori des aigrettes blanches. Les plantes aquatiques, vers, crustacés forment le début d’une chaîne alimentaire où s’insèrent les poissons, proie à leur tour des hérons, cormorans, aigrettes...

 L’activité piscicole est maintenue, depuis le rachat du domaine par le Conservatoire du Littoral, par convention avec un pêcheur : à marée haute de fort coefficient, les écluses sont ouvertes pour faire pénétrer l’eau de mer dans le domaine. Elle entraîne avec elle des alevins et  bars, anguilles qui supportent un tel changement de milieu.

Le milieu assure la croissance des jeunes poissons qui arrivés à maturité sont pêchés en automne et hiver. La pêche se pratique aux filets dans les bassins (net)

Balade sur le sentier du ittoral
Balade sur le sentier du ittoral
Balade sur le sentier du ittoral

Un très grand domaine et un lieu chargé d’histoire

À partir du XVIe siècle, la seigneurie de Certes entre dans l’illustre famille Durfort de Civrac, très proche de la cour de Versailles

Au XVIIIe siècle, le marquis de Civrac est étroitement associé au développement économique du domaine de Certes. En physiocrate éclairé, il crée les salines, plus tard transformées en réservoirs à poissons. C’est un personnage très puissant,

À partir des années 1760, le marquis de Civrac, seigneur d’Audenge, et propriétaire du domaine de Certes, afin d’exploiter au mieux les ressources de ses propriétés, souhaite créer des marais salants.

En 1770, on procède alors au rattachement de l’île de Branne à la côte pour en faire des marais salants. C’est l’occasion de gigantesques travaux qui modifient profondément l’aspect du delta de la Leyre, jusque-là composé de prés salés :construction de digues sur 30 kilomètres de côte, à Lanton, Audenge, Biganos et le Teich, aménagement de 1500 hectares de marais, déplacement de deux millions de mètres cubes d’argile destinés à isoler les futures salines des eaux du Bassin d’Arcachon. Ainsi se constituent peu à peu les marais salants de Lanton, de Certes, et de Malprat.

Exonérée d’impôts, la saliculture a été une réussite économique. 1000 tonnes de sel ont été extraites des marais chaque année. 

 À l’intérieur de cet espace, un réseau de bassins de décantation et d’évaporation est créé, communiquant avec le Bassin par des écluses en bois. 

Malgré des investissements très lourds, la rentabilité est faible, le sel de Malprat n’est pas de bonne qualité,

En 1773, le roi supprime le régime de faveur du Bassin d’Arcachon. Cette décision entraîne la ruine du marquis de Civrac, En 1790, la totalité de la propriété revint à l’État comme « bien national ».

En 1818, M. Valeton de Boissière prend possession du domaine de Certes L’exploitation des salines se révèle peu rentable et il convertit peu à peu les salines pour permettre l’élevage extensif de poissons marins ainsi que l’agriculture sur les «bosses» qui séparent les bassins.

 En 1843, les idées novatrices appliquées par Ernest Valeton de Boissière, nouveau propriétaire de Certes, font véritablement renaître le domaine de Certes : la pisciculture se substitue à la saliculture. Les marais salants sont reconvertis en réservoirs à poissons. L’élevage des poissons restera très prospère pendant une centaine d’années

 Vers 1950, en raison d’un coût d’entretien élevé des bassins et des digues et de la main-d’œuvre de plus en plus chère, la pisciculture va péricliter à son tour. L’île de Malprat sera progressivement transformée en réserve de chasse privée.

 Lors de l’acquisition du domaine de Certes par le Conservatoire du Littoral en 1984 et 1989, digues, écluses et bassins ont dû être restaurés La digue, malmenée par la mer nécessite d’être régulièrement consolidée. Le fonctionnement du réseau hydraulique, permettant le renouvellement de l’eau de mer, est entretenu grâce aux écluses. L’entretien consiste également à mettre périodiquement à sec les plats pour limiter le développement excessif des algues et curer les dépôts de vases. Les prairies sont fauchées et pâturées en extensif.

En 2001, les 140 hectares du domaine de Malprat ont été acquis par le Conservatoire du Littoral.(net)

Balade sur le sentier du ittoral
Balade sur le sentier du ittoral
Balade sur le sentier du ittoral

la balade se poursuit. Au petit pont, empruntez le sentier littoral qui serpente le long de la digue, La digue est sans cesse rongée par les assauts provoqués par les vagues… L’homme lutte avec acharnement pour la maintenir en état Çà et là on aperçoit des rangées de pieux fixés dans le sol, témoins de l’état ancien de cette digue rongée par le flux des marées. C’est le domaine des « tonnes » de chasse et leurs lacs associés.

Balade sur le sentier du ittoral
Balade sur le sentier du ittoral
Balade sur le sentier du ittoral
Balade sur le sentier du ittoral

Les ports ostréicoles et de plaisance

Le sentier du littoral conduit à la plage de Graveyron De là on gagne le port d’Audenge, port traditionnel du Bassin d’Arcachon, qui comporte un port ostréicole et un port de plaisance. Ses cabanes de pêcheurs aux couleurs vives, soigneusement alignées, sont partagées entre les pêcheurs et les ostréiculteurs.. On y aperçoit bien sûr les bateaux traditionnels du Bassin, pinasses* et pinassotes, mais aussi plates* ostréicoles, qui côtoient des bateaux de plaisance.

* Pinasses (ou pinassotes) : embarcations à fond plat, autrefois à voile au tiers et avirons, puis à moteur, utilisée traditionnellement pour la pêche et l’ostréiculture. * Plates : barques à fond plat en aluminium pour le transport des poches d’huîtres.(net)

Balade sur le sentier du ittoral
Balade sur le sentier du ittoral
Balade sur le sentier du ittoral
Balade sur le sentier du ittoral
Balade sur le sentier du ittoral

Le château de Certes

Ce château de Certes a été construit sur l’emplacement de l’ancien château du marquis de Civrac de 1767 à 1769. le château a été achevé en 1866 Ce n’est pas à proprement parler un château, mais plutôt une ample et élégante demeure bourgeoise.

 Le monument a été profondément transformé au début du XXe siècle, par la famille Descas, Un belvédère est élevé au centre du bâtiment, Des ajouts en faïence évoquant le Bassin d’Arcachon ornent en frise le premier étage, portant les initiales DC (pour Camille Descas). Le rez-de-chaussée a été, à cette occasion, complètement transformé : entrée, escalier menant à l’étage, salle à manger, à gauche, salon de réception à droite.

On y trouve alors une profusion de boiseries de bois précieux, une décoration « modern style  Cette luxueuse maison est devenue un centre mondain où les Descas reçoivent de nombreuses personnalités.

 Le château est ravagé par un incendie novembre 2010. Aujourd’hui, l’édifice a retrouvé sa splendeur d’antan,

Les bâtiments agricoles, à proximité...

Le château est construit au centre d’un vaste domaine Les Descas ont opéré un ambitieux programme d’extension de vastes bâtiments d’exploitation : granges, pêcheries, bergeries, vacheries, écuries pour les chevaux…

 Ces constructions présentent une grande harmonie architecturale, Les façades de ces bâtiments en briques et pierres sont rythmées de contreforts pilastres. À côté de l’aile sud des bâtiments d’exploitation, des bâtiments très bas et symétriques ont abrité un poulailler et une volière L’entrée monumentale du domaine, côté ville, traitée comme une pergola, a été également conservée.

 L’important patrimoine bâti du domaine, a fait l’objet depuis plusieurs années, de longues et minutieuses restaurations et aménagements Tout ceci en respectant une démarche paysagère, dont le but est de restituer fidèlement l’aspect du parc au XIXe Les travaux de restauration ont concerné également les digues et les écluses

 Tous les bâtiments ont été affectés à de nouvelles fonctions Le dernier bâtiment de l’airial, la Vacherie, a été restauré très récemment. espace scénographique, muséographique En face la Pêcherie qui est l’espace de vente du pêcheur du domaine. À côté du château, on trouve l’ancienne Poulinière, aujourd’hui salle polyvalente.(net)

Balade sur le sentier du ittoral
Balade sur le sentier du ittoral
Balade sur le sentier du ittoral
Balade sur le sentier du ittoral

Le sentier rejoint ensuite le bourg de Lanton en longeant de nouveau des bassins d’eau douce. On aperçoit bientôt le clocher de l’église paroissiale

L’église Notre-Dame-de-Lanton

L’église, encore entourée de son cimetière en place dès le Moyen-Âge, est l’une des plus anciennes du Bassin d’Arcachon. La pierre utilisée est un matériau local, la garluche (grès ferrugineux), que l’on retrouve également  dans les murs de l’église d’Andernos Le chevet présente ce même type d’appareil dans ses parties basses. 

L’église est située sur le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle, plus connue sous le nom de Voie littorale ou Voie des Anglais. 

La boucle s’achève en empruntant un chemin ombragé entre préssalés (ou paissent de tranquilles moutons) et fossés remplis d’eau. Le château de Certes marque la fin de ce circuit « entre terre et eau ». 

Commenter cet article

Présentation

Club de marche de Carbon-Blanc du CACBO Le club de marche du CACBO est ouvert à tous, il fonctionne chaque mardi après midi (de 8 à 10 kms). Un jeudi par mois pour une balade de 20 kms et un autre jeudi pour un parcours de 15 kms. Avoir bon pied et bonne humeur. Lieu de rendez-vous à Jacques Brel à 13h45 le mardi et les autres jours à confirmer selon les destinations.

Pour tous renseignements s'adresser à Monsieur Patrick VALETTE

 Mobile: 06 88 58 03 40

Email : valette.patrick@gmail.com

Articles récents

Hébergé par Overblog