Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publié le par Brigitte et Bernard

Cette année c'est l'Ariège qui a été choisie pour la sortie montagne des randonneurs de Carbon Blanc.

 

Jeudi matin , six voitures prennent la route. Avant Toulouse nous nous regroupons à l'aire du Frontonnais pour une petite pause café et nous repartons vers Les Cabanes, petit village à 12 km en amont d'Ax les Thermes ,

Les Cabannes

là Nathalie nous attend aux « gites et chalets du Quié ». Le Quié est une barre rocheuse qui domine les hameaux de Verdun et des Cabanes, il présente un côté abrupt impressionnant .c'est la première chose que l'on regarde le matin ,il est à la fois rassurant et inquiétant il change d'aspect à chaque heure du jour suivant la luminosité ,on ne se lasse pas de l'admirer

022

 

024

.Chacun s'installe et nous partageons un bon casse croûte dans le grand gite , il fait beau mais lourd, on pressent que l'orage n'est pas loin; après ce court repas nous partons pour la randonnée de l'après midi. Nous montons vers le haut du village et prenons un sentier qui gravit la forêt à flanc de montagne ; le chemin est assez pentu et la colonne s'étire . Nous passons par le « pas du lièvre » et nous continuons jusqu'à la hauteur d'Albiés qui se trouve juste de l'autre côté de la vallée . Après regroupement nous dévalons la pente par une petite route puis un large sentier , quelques ruisseaux sont franchis par de petits ponts,

089

nous traversons ensuite l'Ariège ou nous apercevons quelques pêcheurs qui traquent la truite dans une eau cristalline , nous traversons le village et prenons la direction du col d'Arques par une petite route qui gravit en lacets la montagne, ce versant n'offre aucune ombre, seule une herbe drue y pousse, la colonne des randonneurs s'effiloche de nouveau et plusieurs haltes sont nécessaires pour rassembler le groupe. Un peu plus haut la route fait place à un sentier herbeux qui nous conduit au pied de l'ermitage St Pierre, c'est un piton de 110 mètres de dénivelé, l'ascension se fait par un sentier à pic à peine esquissé dans la végétation. La moitié du,groupe choisit de l'escalader . De là haut , un panorama exceptionnel sur la vallée s'offre à leur yeux, récompense de leurs efforts.'autre moitié du groupe préfère descendre directement vers le village de Verdun, mais par erreur d'orientation ils se retrouvent dans un très beau chemin de randonnée et ce détour involontaire laissera finalement de beaux souvenirs. La pluie que l'on redoutait fit alors son apparition,accompagnée de quelques roulements de tonnerre alors que tout les marcheurs se retrouvent aux gites.

Le soir une table d'hôtes préparée par Nathalie et Laurent nous fit découvrir les produits du terroir,c'est un repas qui restera longtemps dans la mémoire des participants, la générosité et le partage furent les valeurs à l'honneur de cette soirée,

P1070411

 

Après une bonne nuit de sommeil nous pensions profiter de la journée pour gravir le Tarbesou, hélas , la journée s'annonce mal, il pleut , les nuages bas masquent les sommets, le moral est comme le baromètre, en chute libre!! nous décidons tout de même d'aller jusqu'au col de Pailhères, départ de l'ascension. Peut être le temps s'améliorera -t-il? nous partons , et, au fur et à mesure de la montée vers le col , le brouillard s'épaissit , la pluie et le vent redoublent de violence et la température voisine les deux degrés,

Ariège Annie mai 2011 002

 

Ariège photos Jean-Pierre 05.2011 035

 

Ariège Annie mai 2011 018

il est évident que nous ne gravirons pas le Tarbesou aujourd'hui. Laurent, qui nous a suivi, nous confirme que cela serait dangereux et d ailleurs quel serait le plaisir de partir dans le froid et le brouillard?

 

Il nous propose alors gentiment de nous faire visiter Ax les Thermes et de nous en commenter l'histoire et les faits marquant de la vie locale. 075

088

Cette matinée fut donc consacrée a la visite des monuments et fontaines, notamment celle des Ladres construite en 1260 par Roger, comte de Foix ,sur ordre de St Louis pour soigner les chevaliers lépreux revenus de croisade. L' hôpital St Louis jouxtait d'ailleurs cette fontaine qui coule dans un large bassin à la t° de 77°. L'utilisation a des fins moins nobles s instaura au cours des siècles.

Bassin léproserie Ax-les-Thermes

 

Ariège photos Paul mai 2011 014

Lavage du linge, et surtout grattage de la peau des porcs abattus. La température de l eau convenant parfaitement a cet usage. Après le pique-nique de midi, pris a l'entrée de la vallée d Orlu, nous allons prendre le départ de la randonnée de l'après midi, proposée par Laurent, a Urs pour monter vers Lordat.

Ariège photos Paul mai 2011 018

 

Ariège photos Paul mai 2011 004

 

Ariège photos Paul mai 2011 029

Urs est un tout petit village situé prés de Luzenac où est exploitée la plus grande carrière de talc au monde. Nous partons sous un ciel menaçant , mais pas de pluie. La balade commence par la montée assez rude d'un chemin caillouteux. La pente s'adoucit ensuite mais des passages abrupts alternent avec des pentes plus indulgentes. Laurent, véritable puits de science, profite des haltes pour nous initier à la faune et la flore de ces montagnes. Nous avons l'occasion de découvrir de beaux sites, des restes de terrasses ou autrefois prospéraient les cultures vivrières des populations locales .

Marche Ariège 26-28.05.11 062

 

Marche Ariège 26-28.05.11 090

Au loin,juché sur un éperon rocheux,se découpe la forteresse de Lordat. Certains évaluent avec inquiétude les efforts à fournir pour y parvenir Nous traversons un ruisseau sur un superbe pont vouté. Peu à peu nous gagnons la crête et rejoignons le village d Axiat, nous y visitons la petite église romane du douzième siécle,

P1070473

puis nous continuons notre route jusqu'à Lordat ou se dresse ce majestueux château qui fut une des places fortes des Cathares. Le site était déjà occupé dés l'époque romaine par un castellum, le château actuel y fut édifié au 10ème siècle et remanié au 15ème. Son abandon par la suite fit le bonheur des bâtisseurs des alentours qui s'en servirent de carrière .Il n'en reste aujourd'hui que trois enceintes,une porte et un donjon carré.

 

 

Nous sommes en plein dans le pays des « parfaits » , les exactions et les bûchers allumés par les croisés de Simon de Monfort brûlent encore dans les mémoires ,ravivés en 1829 par la « guerre des demoiselles ». Aujourd'hui les lieux sont occupés par des éleveurs et montreurs de rapaces. Nous ne faisons que passer au pied de la forteresse et nous dévalons la pente par de petits sentiers vertigineux reconduisant à Urs. Nous regagnons les Cabanes .Ce fut finalement une belle journée malgré la déception de ne pas avoir conquis le Tarbesou.

La table d hôtes fut une nouvelle fois exceptionnelle, les véritables produits du terroir sont quand même quelque chose que nous avons un peu oublié dans nos villes... Aussi les avons nous particulièrement appréciés.

 

Une bonne nuit de repos et nous voilà prêts pour de nouvelles aventures . Nous commençons par le rangement des gites ,nous rassemblons nos bagages et nous partons pour le plateau de Beille.

P1070486

La montée part des Cabanes,elle est longue de 16 kilomètres ,sa montée moyenne est de 8%, c'est un haut lieu du tour de France qui y passera de nouveau en 2011. A mi-parcours nous doublons un troupeau de vaches juste arrivé ,en avant première, car ce n'est pas encore la date de la transhumance .Sans doute le troupeau d'un éleveur extérieur en manque de fourrage.

P1070502

Nous parvenons enfin sur le plateau ,une large esplanade permet le stationnement ,en hiver elle sert à une station de ski de fond très prisée. De là nous prenons le départ vers le haut du plateau . Laurent nous explique la formation du plateau ,autrefois fond marin soulevé par la tectonique des plaques ,ce qui nous fait comprendre la composition du sol très sablonneux et la présence de fossiles marins .C'est l'érosion au cours des millénaires qui a fini de modeler ce paysage. Nous cheminons par un large chemin ,puis nous bifurquons ,traversons un petit torrent et escaladons une pente herbue qui servira bientôt de pâturages aux troupeaux de vaches gasconnes et chevaux de Merrens . Nous voilà sur un point haut ,le brouillard est encore présent,il joue avec les sommets des alentours en les masquant puis les révélant ,dessinant des figures fantomatiques et des perspectives improbables .

Marche Ariège 26-28.05.11 112

 

Ariège photos Paul mai 2011 037

Laurent continue de nous expliquer la vie de la transhumance, les moeurs des animaux endémiques ,le grand tétras, l'isard,le gypaète barbu ,le vautour fauve et autres oiseaux et mammifères . Il nous fait également découvrir ,chose que nous étions loin de soupçonner, le rôle important des fourmis et des bousiers pour l'équilibre du biotope .La plus grosse part en revient quand même aux troupeaux qui contiennent l'expansion des forêt de pins à crochets, des rhododendrons et des myrtillers

Marche Ariège 26-28.05.11 165

 

.Durant la conférence les nuages ont continué leurs capricieux effilochages sur les sommets et ,tout d'un coup ,comme par magie,ils disparaissent,laissant exploser un immense ciel d'azur baignant de mille feux les gouttelettes restées accrochées à la végétation .

Marche Ariège 26-28.05.11 181

 

Marche Ariège 26-28.05.11 188

Nous remontons vers un point haut d'où nous pouvons apercevoir une autre curiosité du plateau ,de grandes tourbières .

Marche Ariège 26-28.05.11 191

 

P1070505

De là nous contemplons au loin le fameux Tarbesou ,avec une face encore enneigée .Quelques photos, un moment de repos et de contemplation de ce majestueux paysage et nous descendons par le GR10 vers une clairière où Nathalie nous attend de pied ferme pour cette fois encore offrir à nos appétits de montagnards grillades savoureuses et fromages au goût si délicats .Que ces moments tellement rares de nos jours de joyeux échanges de partage et d'amitié sont appréciés par tous .

Marche Ariège 26-28.05.11 205

 

Marche Ariège 26-28.05.11 220

 

Marche Ariège 26-28.05.11 237

 

Marche Ariège 26-28.05.11 242

Nous dévalons un peu plus tard la dernière pente vers les voitures ;dernières photos de groupe

Ariège photos Paul mai 2011 052

,adieux plein d'émotion à nos hôtes qui nous ont rendu le séjour inoubliable. C'est sur , nous reviendrons, le Tarbesou, un jour, nous l'aurons.

P1070506

 

P1070525

 

Ariège photos Paul mai 2011 051

 

Jean Claude

Commenter cet article

Présentation

Club de marche de Carbon-Blanc du CACBO Le club de marche du CACBO est ouvert à tous, il fonctionne chaque mardi après midi (de 8 à 10 kms). Un jeudi par mois pour une balade de 20 kms et un autre jeudi pour un parcours de 15 kms. Avoir bon pied et bonne humeur. Lieu de rendez-vous à Jacques Brel à 13h45 le mardi et les autres jours à confirmer selon les destinations.

Pour tous renseignements s'adresser à Monsieur Patrick VALETTE

 Mobile: 06 88 58 03 40

Email : valette.patrick@gmail.com

Articles récents

Hébergé par Overblog