Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publié le par Brigitte et Bernard

 

 

 

Image1

Aujourd'hui : direction  Ars en Ré pour une randonnée d'une vingtaine de kilomètres qui nous mènera à travers la réserve naturelle de Lilleau des Niges ,le phare des Baleines, St Clément des Baleines et retour sur Ars

Image3

Situé à l’extrémité occidentale de l’île, Ars-en-Ré est reconnaissable par le clocher de son église dont la flèche noir et blanche, haute de 40 m, sert encore d'amer, repère pour lesnavigateurs . En fait, il sert aussi de repère pour les visiteurs de l'île car on le voit de très loin quand on circule en voiture ou en vélo dans les alentours.

  Image1-copie-1.png

Construit au XVème siècle, ce clocher, de style gothique, est formé d’une flèche de pierre octogonale à crochets. Cette flèche est peinte en deux couleurs depuis le XIXème siècle. Le blanc est encore visible dans l' obscurité et le noir peut être vu dans un ciel pâle. Le clocher de l’ église Saint-Etienne mesure une quarantaine de mètres de haut.

Image2

Face au café du Commerce,"le" lieu où il fait bon se retrouver, s'ouvre le petit port et son célèbre Fier d'Ars(étendue d'eau rentrant à l'intérieure des terres et bordée de marais) avec de magnifiques bateaux de plaisance; l'on n'y accède par un chenal traversant les marais salants, une écluse ferme ce bassin à flot

Image5

Le Fier d'Ars est une baie ouverte sur la mer, sur le Pertuis Breton, qui se découvre à marée basse et entourée de marais. La rive nord de la baie accueille une réserve naturelle, La Réserve Naturelle du Lilleau des Niges.

Ars est donc au cœur des marais et des marais salants

Image6

 

Image7

 

Image8

Les marais s'étendent juste derière.Baigné par l'atlantique au sud-ouest et le Fier d'Ars au nord-est, le village, situé au milieu des marais et bénéficiant d'un ensoleillement exceptionnel, a fait, dès le Xie siècle, le commerce du sel.

Image9

Après l'époque faste que sont les XVIIe et XVIIIe siècles, la crise qui touche l'exploitation du sel au XIXe siècle sonne le déclin de cette activité et fait diminuer la surface des marais. La mode des produits du terroir et la volonté des sauniers de sauvegarder coûte que coûte leur métier (60 sauniers exploitent encore aujourd’hui les marais du Fiers d’Ars) ont permis à la production de survivre. Mais aujourd'hui, les marais salants d'Ars sont avant tout réputés pour servir de

havre aux oiseaux...

Image10

 

Image11

 

Image18

 

Image12

 

Image13

 

Image14

 

Image15

 

Image16

Cette réserve accueille chaque année des milliers d’oiseaux migrateurs ou sédentaires …

Image17

 

Image19

La Réserve Naturelle a été organisée autour de cette structure originale, témoin de la vocation salicole de l’île au cours des siècles passés.

Image20

 

Image21

Deux milieux caractéristiques se rencontrent dans la Réserve :

D’anciens marais salants entourés de « bosses » (levées de terre) herbeuses sur la partie terrestre.

une succession de vasières et de prés salés recouverts à marée haute sur la partie maritime.

Image23

Cette maison est située dans un ancien hangar à sel traditionnel

Image24

 

Image26

 

Image27

 

Image28

 

Image29

 

Image30

 

Image31

 

Image32

Fin de la matinée;nous partons à la recherche d'un coin pour pique niquer dans la forêt du Lizay

Image33

 

Image34

 

Image35

 

Image36

Deux groupes se forment :l'un empruntera la piste cyclable,

Image37

le second à travers les dunes gagnera la plage de sable fin

Image39

Image38

 

Image40

 

Image41

 

Image43

 

Image44

La belle courbe de la conche des Baleines, une des plus belles plages de l'île de Ré.

Image45

 

Image46

 

Image47

 

Image48

 

Image49

Le phare des Baleines dans le fond

Image50

 

Image51

Un peu de repos bien mérité !

Image2-copie-1.png

 

Image53

Considérée comme la plus belle de l’Île, la longue plage de la Conche, bordée de dunes boisées, s’étend jusqu’aux Portes en Ré ; elle a servi de décor aux scènes de débarquement du film « Le jour le plus long ».

Image54

Amer en bordure de la Conche des Baleines

Image55

 

Image56

 

Image57

 

Image58

 

Image59

 

Image61

 

Image62

Le phare des Baleines, à l'extrémité ouest de l'île de Ré

Contrairement aux autres phares de la côte, il ne porte pas le nom du lieu de son implantation.

Le Phare des Baleines tire son nom des échouages de cétacés qui se produisaient souvent autrefois sur cette côte de l'île.

Image63

 

Image64

Le phare actuel date de 1854. Il a été construit à cette époque pour remplacer la Vieille Tour de 1682 qui subsiste au nord du phare.

La Vieille Tour des Baleines construite en 1682 et le Musée des Baleines au pied de la Vieille Tour des Baleines

Les premiers bâtiments de l'ancienne école des gardiens de phares ont été construits au 17e siècle, au pied de la Vieille Tour des Baleines pour stocker les combustibles utilisés pour le feu. Les locaux ont été agrandis au 19e siècle. Ils servaient alors de remise et d'habitation pour les gardiens et leurs familles. En 2005/2006, l'ancienne école des gardiens a été restaurée pour accueillir un espace d'animation et d'interprétation sur le thème des phares

Image66

L'escalier hélicoïdal de 257 marches permet d'atteindre le sommet à une hauteur de 50 mètres.

Le foyer de la lanterne est à 57 mètres au dessus des plus hautes mers et la portée lumineuse est d'environ 50 km.

Image67

 

Image68

 

Image69

 

Image70

Longue plage sauvage

Image71

Forte présence de blockhaus du Mur de l'Atlantique (Seconde Guerre mondiale). Les premières scènes du film Le jour le plus long furent tournées sur la plage nord

Image72

 

Image73

 

Image74

Commune à la pointe ouest de l'Île de Ré regroupant plusieurs villages ou hameaux,séparés entre eux par des champs et des vignes

Image75

 

Image76

 

Image77

Dans le centre

Image78

 

Image79

 

Image81

 

Image82

 

Image83

 

Image85

Les vignes de l'île de Ré qui donnent un pineau délicieux ...

Image88

Côté ville ...

Image87

Côté marais ...

Image89

 

Image9

 

Image90

Le canal reliant le Fier au port

Image91

 

Image92

Certains rentrés plus tôt s'amusent comme ils peuvent !!!!!!

Image84

mais n'oublient pas l'apéro !!!!

Image93

 

Image94

 

Image95

 

Image96

 

Image97

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Commenter cet article

Présentation

Club de marche de Carbon-Blanc du CACBO Le club de marche du CACBO est ouvert à tous, il fonctionne chaque mardi après midi (de 8 à 10 kms). Un jeudi par mois pour une balade de 20 kms et un autre jeudi pour un parcours de 15 kms. Avoir bon pied et bonne humeur. Lieu de rendez-vous à Jacques Brel à 13h45 le mardi et les autres jours à confirmer selon les destinations.

Pour tous renseignements s'adresser à Monsieur Patrick VALETTE

 Mobile: 06 88 58 03 40

Email : valette.patrick@gmail.com

Articles récents

Hébergé par Overblog