Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publié le par Brigitte et Bernard

Présentation de la ville de La Brède

La Brède, petite ville du sud de la Gironde au coeur du domaine viticole des graves, s'étend sur une superficie de 2328 ha à une altitude de 20m.

  • C'est la ville natale de Montesquieu, baron de La Brède.
  • Le nom de la commune serait d'origine celte "brette" signifiant terrain marécageux.
  • Plusieurs châteaux se dressent sur la commune : le château de Montesquieu, le château de la Lignière de style néoclassique du 19ème siècle, le château des Fougères.
  • Le Saucats traverse la ville et dans lequel se jettent les petites rouilles (nom local désignant les affluents de ruisseaux).
  • Les templiers possèdaient une maison sur la commune et chassés au XIIIème siècle par le Roi, les templiers laissent à l'église leur nom, Saint Jean d'Estampes (déformation de "des templiers").le nom de l'église Saint Jean d'Etampes est dédié au Saint vénéré par cet ordre. Cette église, de style roman a subi une restauration au 18ème siècle puis une nouvelle sous Napoléon III. Actuellement elle est de style néo-romane, influée par l'architecte Gustave Alaux.

Porte des templiers

porte-templiers.jpg

Le XIème siècle voit l'installation de l'ordre des templiers, qui a pour missionde protéger la paroisse et les pèlerins. Ces derniers sont accueillis à la maison templière. De cette maison, située dans le centre du village et rénovée au XVIIème siècle, il ne reste qu'un portail.flechejpg

 

eglise2

 

Au moyen-âge, une partie du chemin Gallien devient la route des pèlerins de St Jacques de Compostelle, dont La Brède, grâce à sa mission templière, était une halte, la seconde aprés la Sauve Majeure.

 

modillons

 

Image11

 

Elle paraît être de pur style roman et pourtant elle est relativement récente puisqu'elle a été reconstruite de 1854 à 1864. La façade est tout ce qui reste de l'église d'origine.

L'église Saint Jean d'EtampesCette église a été bâtie au XII ème sur la partie la plus haute du bord du Saucats autrefois appelé Saint-Jean d’Estampes (Saint Jean des Templiers)

Elle fut construite au 12ème siècle et est dédié à Saint Jean des Templiers. Sur la tour du clocher, les quatre évangelistes sont représentés : L'aigle pour Saint Jean, le taureau pour Saint Luc, le lion pour Saint Marc et l'ange pour Saint Matthieu.

35

 

Le monument de Montesquieu à La Brède

la facture assez contemporaine du monument (1937)dédié au grand homme,ne rend que modestement compte de la date à laquelle il fut décidé en conseil municipal(1880)!

les diverses sculptures en bas-relief dans la pierre, allégories évoquant les écrits majeurs de Montesquieu ( L’Esprit des Lois et les Lettres Persanes) sont l’œuvre de Paul Rispal et datent de 1938.

  • Entre 1717 et 1721, il écrit le livre satirique qui va faire sa renommée à Paris et dans toute l'Europe, les « LETTRES PERSANES » imprimées anonymement à Amsterdam. Il s'agit d'une critique sociale des moeurs et des institutions de son époque, la Régence.
  • Le 15 janvier 1728, il est élu à l’Académie Française, puis dès le mois d’avril, part en Europe, pour un voyage de trois ans, au cours duquel il va étudier les différents types de gouvernement de plusieurs pays. Lors de son séjour en Angleterre, il est initié à la franc- maçonnerie (1730).
  • Il rentre à Bordeaux en 1731, reprend ses séjours à Paris et en Province et commence la rédaction de son livre le plus important : « DE L’ESPRIT DES LOIS ». On peut le considérer comme l'un des fondateur de la Science politique. En 1734, il publie « Considérations sur les causes de la grandeur des romains et de leur décadence » qui devait constituer un chapitre de « l’Esprit des Lois »
  •  Après plus de quinze années de travail, celui-ci paraît en octobre 1748.

IMGP3769.JPG

 

Prendre ensuite la rue du Moulin.Au 14,sur le mur d'une maison un peu en retrait,on remarquera la plaque en céramique datée de1692 qui signale en patois la maison de la nourrice de Montesquieu

 

Plaque évoquant les années de nourrice de Montesquieu

L’inscription en Gascon signifie « Ici le moulin où Charles de Secondat téta le lait de la meunière Jeanne Donadieu, de 1689 à 1692, et apprit d’elle son premier langage : le gascon ».

 

Montesquieu

Charles-Louis de Secondat naît le 18 JANVIER 1689, à LA BREDE. La tante de LATAPIE, l’homme d’affaires de son père Jacques, écrit sur son livre de messe :

« Ce jourd’hui 18 janvier 1689, a été baptisé dans notre Eglise paroissiale, le fils de M. de Secondat, notre seigneur. Il a été tenu sur les fonds par un pauvre mendiant de cette paroisse, nommé Charles, à telle fin que son parrain lui rappelle toute sa vie que les pauvres sont nos frères. Que le Bon Dieu nous conserve cet enfant. »

Comme la plupart des enfants de la noblesse, il est confié, dès sa naissance, à une nourrice, habitant le moulin du Bourg ; jusqu’à l’âge de 3 ans et demi, il vit comme un petit paysan et parle le gascon.

 

La plaque apposée en 1969 par les soins de l'Académie Montesquieu est située sur un mur , rue du Moulin, en face du domaine de La Blancherie , actuellement en AOC graves .

 

plaquejpg.jpg

 

Ancien moulin Si on ne retrouve que quelques vestiges de ces moulins à eau, on en trouve trace encore dans la toponymie, par exemple le Moulin d'Augey, qui alimentait une scierie et qui a laissé aujourd'hui son nom à une résidence. Ces moulins dans leur majorité se trouvaient sur le Saucats, tel le moulin appelé Moulin du Bourg.( où a vécu Montesquieu dans son enfance chez la meunière , sa nourrice) .

 

moulinjpg.jpg

 

ruisseau.jpg

  Canal de dérivation qui entretenait le moulin

04.jpg

 

  Maison dédiée à Jeanne d'Arc ,avec les deux piliers de pierre ornés à chaque angle de coquilles Saint Jacques sculptées

IMGP3766.JPG

 

Eglise vue depuis le moulin

 

eglise-depuis-moulin.jpg

 

IMGP3747

 

  Passé le pont au dessus du ruisseau de Saucats,la petite route s'éloigne du bourg.A droite le château La Blancherie se cache au bout d'une belle  allée qui longe pratiquement le cours d'eau

Domaine de la Blancherie

 La région de La Brède doit sa renommée à Montesquieu, philosophe et viticulteur, qui contribua grandement à faire connaître et apprécier les vins de Graves au cours de ses voyages. Les vins de la propriété de La Blancherie étaient déjà célèbres à cette époque, et sous la Terreur, (exactement le 8 messidor 1794), les frères Labadie, propriétaires de La Blancherie, furent guillotinés!

 

IMGP3748.JPG

 

Tapis de couleurs...

 

Marche-La-Brede-04.11.-009.jpg

 

Marche-La-Brede-04.11.-008.jpg

 

Marche-La-Brede-04.11.-010.jpg

 

IMGP3749.JPG

 

Situés sur la partie Nord des Graves, les vins de La Brède bénéficient tous de l’appellation Pessac-Léognan créée en 1987, reflet de propriétés viti-vinicoles particulières liées à la topographie locale.

 

Marche-La-Brede-04.11.-012.jpg

 

IMGP3770.JPG

 

Marche-La-Brede-04.11.-011.jpg

 

Chateau-des-Fougeres-La-Brede.jpg

 

Le château des Fougères à La Brède

 

propriété des descendants de Montesquieu, visible de la route , n'est pas ouvert à la visite , est visible depuis le Centre Equestre " le chalet des Pins "( agréables promenades équestres )

 

Au XIX ° siècle, les descendants de Montesquieu habitent le château de La Brède. En 1871, au décès de Prosper de Montesquieu, son fils aîné Charles s’installe au château de la Brède et Gaston, son deuxième fils s’installe aux Fougères . Au décès de Charles , le château de La Brède cesse d’appartenir aux Montesquieu pour aller au comte de Chabannes . Les descendants directs de Montesquieu n’habitent donc plus le château de la Brède ( géré depuis 2004 par la Fondation Jacqueline de Chabannes ) , mais habitent toujours La Brède, où ils ont fait souche , venant de Montesquieu en Agenais en 1686, quand Jacques de Secondat, père du célèbre écrivain, épousa Marie Françoise de Pesnel, qui lui apporta le château de La Brède en dot .

  • C’est une chartreuse rectangulaire, en rez-de-chaussée, flanquée de quatre tours carrées à toit en pavillon , que vous pouvez entr’apercevoir de la route, ou bien voir depuis le centre Equestre voisin . Les écuries situées à droite de la chartreuse sont utilisées par « les Chevaux de Sport Brédois » . C’est en 1867 que le Baron Gaston de Montesquieu en entreprend la transformation et lui donne le nom de Fougères, traduction française du mot patois Milleyres. Colonnes et sculptures enjolivent les deux façades dans leurs parties hautes; le levant portant les armes de Montesquieu.
  • Le parc est dessiné tout de suite après le second Empire, par le paysagiste Escarpit , qui a aussi dessiné le Jardin Public à Bordeaux . Il paraît que Aurore Dudevant ( George Sand) a été accueillie souvent en ce lieu à partir d’octobre 1825 .

 

IMGP3771.JPG

 

IMGP3772.JPG

 

IMGP3773.JPG

 

IMGP3774.JPG

 

IMGP3750.JPG

 

Des essences multiples aux ports majestueux !

 

IMGP3775.JPG

 

IMGP3776.JPG

 

IMGP3752.JPG

 

La rivière Saucats

saucatsbis

Brume du matin

 

IMGP3753.JPG

 

Entrée dans le petit hameau de Ninon


DSC08480

 

IMGP3777.JPG

 

IMGP3754.JPG

 

En traversant le hameau de Ninon


ninon.jpg

 

Dans la forêt de pins

 

IMGP3755.JPG

 

DSC08481

 

IMGP3756.JPG

Houx

Houx.jpg

 

Ancienne gravière de Mauras


ancienne-graviere-de-Mauras.jpg

 

IMGP3757.JPG

 

DSC08484.JPG

Coulemelles

DSC08486.JPG

 

DSC08485.JPG

 

Maison forestière de Bel Air

 

IMGP3758.JPG

 

On ne perd pas de temps, on continue à bavarder !

 

DSC08488

 

Image4.png

 

Vue plongeante sur le village

 

IMGP3759.JPG

 

Au restaurant des Charmilles

 

Image2.png

 

 

 

DSC08495.JPG

 

Quelques détails de la façade de l'église

 

IMGP3778.JPG

 

IMGP3779.JPG

 

Un des quatre évangélistes

 

IMGP3780.JPG

 

L'ancienne école communale

 

IMGP3760.JPG

 

IMGP3761

Le Saucats

IMGP3762.JPG

 

DSC08497.JPG

 

Sur la place,à l'entrée de La Brède

 

Marche-La-Brede-04.11.-026.jpg

 

Marche-La-Brede-04.11.-028.jpg

 

Charles de Secondat, Baron de La Brède et de Montesquieu.

Aprés des études hors de Bordeaux, il y passe la plus grande partie de sa vie, passant de la culture de la vigne à l'écriture ou à la défense des vins de Bordeaux. Sa vie est résumée dans l'expression "le philosophe vigneron". Il laisse dans sa commune l'image d'un homme qui préférait traverser le bourg "une carassone sur l'épaule" - la carassone est un piquet de vigne - et parler gascon avec ces vignerons au luxe et à la vie parisienne.

 

IMGP3781.JPG

 

Petite marche digestive ...

 

Arbousier.jpg

 

Un Arbousier aux fruits bien rouges !

 

IMGP3763.JPG

 

DSC08500.JPG

 

IMGP3782.JPG

 

Des coulemelles vraiment énormes !

 

Image9.png

 

IMGP3784.JPG

 

Petite discussion entre amis ... sur les "petites "

Genevieve se rebelle !!!!

 

IMGP3783.JPG

 

IMGP3787.JPG

 

Attention ! ne pas se méfier au nom du lieu dit

 

DSC08503.JPG

 

DSC08506.JPG

 

ils ne me semblent  pas très catholiques !

 

Amanites-tue-mouches1.jpg

 

Martine ,sérieuse,étudie son livre

Que va t elle bien pouvoir faire manger à son mari ??????

 

IMGP3791.JPG

 

DSC08507.JPG

 

Aux couleurs de l' automne !

 

DSC08508.JPG

 

IMGP3794.JPG

 

Véritable feu d'artifice !

 

IMGP3795.JPG

 

IMGP3747

 

Fin de la journée

 

 


Commenter cet article

Présentation

Club de marche de Carbon-Blanc du CACBO Le club de marche du CACBO est ouvert à tous, il fonctionne chaque mardi après midi (de 8 à 10 kms). Un jeudi par mois pour une balade de 20 kms et un autre jeudi pour un parcours de 15 kms. Avoir bon pied et bonne humeur. Lieu de rendez-vous à Jacques Brel à 13h45 le mardi et les autres jours à confirmer selon les destinations.

Pour tous renseignements s'adresser à Monsieur Patrick VALETTE

 Mobile: 06 88 58 03 40

Email : valette.patrick@gmail.com

Articles récents

Hébergé par Overblog