Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publié le par Brigitte et Bernard

Après un bon petit dejeuner ,départ 8h pour la journée, avec au programme le cirque de Troumouse

 

Présentation :

L'itinéraire de cette randonnée se déroule dans le parc national des Pyrénées à 2100m d'altitude, les lacs des Aires est une promenade pour tous qui ne demande aucun équipement particulier. Au passage on peut faire un crochet en direction du rocher de la statue de la vierge qui est le point central et le meilleur belvédère pour une vue d'ensemble sur le cirque de Troumouse (chemin que quelqu'uns d'entre nous emprunterons)

 

Image11

 

Comment s'y rendre:

à la sortie de Gèdre prendre à gauche la route d'Héas et suivre la route jusqu'au cirque de Troumouse, par la route à péage.Pour  nous ,le voyage en voiture s'arrête juste avant le péage  et après avoir garé les voitures , nous nous dirigeons vers le sentier balisé qui conduit  aux  lacs des aires

à noter la  présence de marmottes

 

Rocher de la vierge de Troumouse 

  Itinéraire :

Depuis le parking de Troumouse, suivre le sentier indiqué par le panneau,bien visible, il conduit d'abord à la cabane de la vierge puis aprés une petite grimpette à la statue de la vierge de Troumouse qui est le point central du cirque et offre le meilleur belvédère sur l'ensemble du cirque de Troumouse

 

Image12.jpg

 

 départ de la randonnée

 

  3245.jpg

 

  3246

 

La première partie de la randonnée se fait tranquillement le long du Gave des Touyères, ce qui permet de s'échauffer en douceur. Lorsque nous y sommes passés nous avons vu plein de marmottes.

Même du bas, la vue est déjà impressionnante. Le chemin monte tranquillement Jusqu'au bord du cirque, la montée est maintenant sportive.

 

 

3247.jpg

 

Image1.png

 

 

3250.jpg

 

après avoir observé les marmottes,  il est temps de se restaurer car la rando n'est pas encore terminée !!!!

 

3251.jpg

 

 

3252.jpg

 

3253.jpg

 

3254.jpg

 

on aperçoit une partie du cirque

 

IMGP3244.JPG

 

IMGP3255-copie-1.JPGpyrenees-7342-copie-1.JPG

 

 

a l'approche du cirque !

 

pyrenees-7340.JPG

 

3257.jpg

 

Le cirque de Troumouse représente une véritable muraille . Cette muraille protectrice entoure un cirque de 4 km de diamètre. Elle s'élève, en son pic culminant, le Pic de la Munia, à 3133 mètres. Celui-ci est en compagnie du Soum des Salettes (2976), du Pic des Aguillous (2851), du pic de Gerbats (2904), Pic de Troumouse (3085), Pène Blanque (2905), Soum de Port Bieil (2596), Pics d'Estaubé (2810) et Tuque du Montferrant à 2639 m.

 

3258.jpg

 

efforts dans la montée !

 

3259.jpg

 

le décor est vraiment magnifique!

 

3261.jpg

 

sur les bords du cirque.

 

pyrenees-7343-copie-1.JPG

 

les Lacs des Aires.

 

pyrenees-7344-copie-1.JPG

 

Le paysage est un vrai régal pour la vue, l'ouïe et le toucher. Les premiers pas dans le cirque permettent d'ores et déjà de remarquer l'étendue de celui-ci. Le cadre est idyllique.

 

pyrenees-7346-copie-1.JPG

 

tout ici est propice  au calme et à la détente.

 

IMGP3263.JPG

 

A l'intérieur du cirque, des prairies parcourues par des rus qui se jettent dans le lac des Aires. Le troupeau de vache est dispersé à l'intérieur. La barrière est infranchissable et le berger peut être rassuré, son bétail ne s'échappera pas.

 

3264.jpg

 

une prairie herbeuse toute plate où quelques blocs de pierres sont posés ça et là. La vue sur le cirque est grandiose, nous sommes juste en face du Pic de la Munia.

 

IMGP3265.JPG

 

les deux soeurs

 

3266.jpg

 

Blondes d'Aquitaine et moutons qui paissent tranquillement Cette partie est vraiment sauvage, ce qui en fait le charme.

 

IMGP3268.JPG

 

IMGP3270.JPG

 

  La flore est principalement composée de chardon bleu des Pyrénées, de renoncules et de gentiane.

 

IMGP3271.JPG

 

3276.jpg

 

3279.jpg

 

La carrière est démunie de buissons et d'arbres à cause du climat qui y règne et de la hauteur à laquelle elle se situe. La frugalité de la végétation est toutefois rattrapée par la beauté de l'environnement

 

3280.jpg

 

3282.jpg

 

des paparazzis à la recherche d'un scoop!!!

 

3283.jpg

 

IMGP3284.JPG

 

pyrenees-7361-copie-1.JPG

 

  détente ,discussion

 

pyrenees-7363-copie-1.JPG

 

repos

 

 

pyrenees-7364-copie-1.JPG

 

vérification des cartes

 

IMGP3285.JPG

 

pyrenees-0410.jpg

 

des supporters qui marchent profil bas !

 

pyrenees-0411.jpg

 

beauté du cirque

 

pyrenees-7371-copie-1.JPG

 

pyrenees-7381-copie-2.JPG

 

bataille de boules de neige !

 

pyrenees-7387-copie-1.JPG

 

IMGP3287.JPG

 

sérénité des lieux

 

IMGP3288.JPG

 

IMGP3289-copie-1.JPG

 

pyrenees-0412.jpg

 

Image2.jpg

 

c'est l'heure de la descente!

 

pyrenees-7395-copie-1.JPG

 

IMGP3290-copie-1.JPG

 

cascade rugissabnte

 

pyrenees-0413.jpg

 

pyrenees-0414-copie-1.jpg

 

dernier regard

 

pyrenees-7398-copie-1.JPG

 

au fond le gave des Touyères

 

pyrenees-7400-copie-1.JPG

 

la descente sur les éboulis demande attention et observation du terrain !

 

pyrenees-0416.jpg

 

pyrenees-0417.jpg

 

retour au parkilng

 

pyrenees-0418.jpg

 

pyrenees-0419.jpg

 

passage à la chapelle d'Héas

Héas est un petit village un peu oublié au fond de la vallée au-dessus de Gédre. Situé entre les cirques de Troumouse et d’Estaubé il est une des entrées du Parc National des Pyrénées

 

pyrenees-0420-copie-1.jpg

 

Héas c’est d'abord une chapelle qui, miraculeusement, a survécu à toutes les avalanches qui l’ont agressée. ND d’Héas, c’est la vierge protectrice des montagnards et avant tout de ceux qui vivent dans ces vallées dures et austères. Au-dessus du portail, on peut y lire :

Noustra daméta dé Heas pégat per nou(s)

 

pyrenees-0422.jpg

 

Les bergers ont quitté Héas. Les maisons et les granges ne sont presque plus habitées à l'exception d'une famille qui s'est installée à l'automne 2008 . Il subsiste un gîte-auberge classé dans les bistrot de pays avec un espace pour que les randonneurs puissent bivouaquer.

Notre Dame d'Héas

 

La tradition rapporte que des bergers virent deux blanches colombes se poser auprès d’une fontaine, à quelques pas du torrent. Intrigués par la répétition du phénomène, ils les suivirent du regard. Une colombe se dirigea vers le bas de la vallée, tandis que l’autre vint se poser au lieu même de la chapelle actuelle. Dans leur ingénuité et la spontanéité de leur foi, nos bergers furent convaincus que, par ce signe, la Vierge Marie manifestait sa volonté de voir élever en ce lieu une chapelle en son honneur.

 Les pasteurs se font bâtisseurs et nos bergers érigent un sanctuaire de leur cru. Mais, où trouver une statue de la Mère de Dieu ? De nuit, mais par pure dévotion, ils allèrent dérober la statue de Notre Dame de Pinède ( des Pins ) honorée dans la chapelle de Pinède, en Aragon, de l’autre côté de la frontière.

 Sur le chemin du retour, la fatigue aidant, ils bivouaquent près du Port de Canaou, ne surveillant que d’un œil leur précieux butin. Dès que les propriétaires légitimes découvrent la rapine, ils se mettent en chasse et viennent récupérer leur madone, tout en respectant le sommeil des ravisseurs.

 À leur réveil, la déception de nos bergers est grande. Mais, elle est quelque peu atténuée par la découverte d’une belle source au-dessous du rocher sur lequel ils avaient posé la statue. Ils cherchent et découvrent une remplaçante aussi belle que la Vierge Marie aragonaise. Elle sera celle de leur chapelle et la source deviendra la Fontaine Notre Dame.

 

 La trace la plus ancienne de l’existence du sanctuaire est de 1349. Plus tard, un petit prieuré de quelques chapelains est fondé et une nouvelle chapelle est construite. Des pèlerinages s’organisent depuis les vallées de Gavarnie, de Luz et de Barèges.

 

 

Nous sommes en haute montagne. Régulièrement, les intempéries et les avalanches provoquent de gros dégâts au sanctuaire. En janvier 1915, une grosse avalanche anéantit la chapelle qu’il faut reconstruire. La chapelle actuelle a été bénite le 12 août 1928.

 

quelques vues depuis notre gîte ...

 

pyrenees-0424.jpg

 

pyrenees-0425-copie-1.jpg

 

fin d'une journée chargée d'émotions ,de rêves ...

Commenter cet article

Présentation

Club de marche de Carbon-Blanc du CACBO Le club de marche du CACBO est ouvert à tous, il fonctionne chaque mardi après midi (de 8 à 10 kms). Un jeudi par mois pour une balade de 20 kms et un autre jeudi pour un parcours de 15 kms. Avoir bon pied et bonne humeur. Lieu de rendez-vous à Jacques Brel à 13h45 le mardi et les autres jours à confirmer selon les destinations.

Pour tous renseignements s'adresser à Monsieur Patrick VALETTE

 Mobile: 06 88 58 03 40

Email : valette.patrick@gmail.com

Articles récents

Hébergé par Overblog